AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 5:48

    (c) Chou.


Muse Alexandra Stones






IDENTITY CARD

Âge Dix-huit ans.
Statut Célibataire.
Etudes Littérature & Philosophie
Nationalité Anglaise
Groupe fucking trenty bitch
Résidence John Jay



Parce que chacun est unique

Le moins que l'on puisse c'est que la belle Alex a un caractère très étrange. Elle est horriblement lunatique, capable de changer d'humeur d'un claquement de doigts. C'est une jeune fille intelligente qui a toujours eu envie de réussir et qui déteste quand les choses trainent trop longtemps. Elle est très organisée que se soit dans sa vie, ou dans son travail. Quand elle dit qu'elle ferra ça à une heure précise, elle le ferra. Elle a un courage impressionnant qui lui a permit de se sortir de situations périlleuses dans sa jeunesse. Drôle, elle fera tout pour faire n'importe qui. Elle est capable de sortir un nombre impressionnant de conneries et de phrases bizarres à une vitesse incroyable. Le ridicule ne tue pas, elle en est la preuve vivante. Alexandra est une personne déterminée et têtue. Quand elle veut quelque chose, ou même quelqu'un, elle ferra tout ce qu'elle peut pour l'avoir et elle ne lâchera pas l'affaire tant qu'elle n'aura pas eu gain de cause. Même si Muse est une personne vers qui on aurait tendance à aller en cas de besoin, elle reste très froide avec les gens qu'elle ne connait pas. Et si elle n'a pas envie d'en faire son ami, elle ne le ferra pas. La jeune femme a été mature très jeune. Personne ne sait comment, si c'est à cause de son histoire assez spéciale, mais elle a rapidement prit en maturité, profitant peu de son adolescence, mais elle se rattrape. Comme elle semble un peu mieux dans sa tête qu'avant, les gens qu'elle connait et qui ont des enfants en bas-âge n'hésite pas un seul instant à lui confier leur progéniture. C'est une une jeune fille naturelle. Elle ne se cache pas sous des tonnes de maquillages et qui ne porte pas de vêtements qui la mette en valeur. Elle ne se cache pas non plus sous des habits amples. Elle veut être apprécié pour ce qu'elle est vraiment et pas pour ce qu'elle semble être. Alexandra n'a pas eu une vie facile. Mais aujourd'hui, suite à la fortune léguée par ses parents, qu'elle n'a jamais connue, elle n'a pas besoin de travailler pour subvenir à ses besoins. Alexandra n'a jamais eu beaucoup d'amies. Elle est assez solitaire, même si elle a de très bonnes amies sur qui elle est sûr de pouvoir compter. Elle n'a plus de familles. Elle a toujours été passionné par les livres, alors des études de littérature était une évidence pour la jeune anglaise. Muse Alexandra Stones est née le deux janvier 1992 à Londres. Elle ne connaîtra jamais ses parents biologiques, tout deux morts lors d'un accident d'avion, alors qu'elle était chez sa nourrice. Adolescente, cette absence lui pesa beaucoup plus que lorsqu'elle était enfant. Surtout qu'elle détestait son prénom. Mais elle portait celui de sa mère « Muse », alors elle préférait que ses camarades l'appellent comme ça, même s'ils se moquaient d'elle. Elle n'a pas eu une enfance facile. Elle a été chez un homme qui l'a battait. Quand les services sociaux s'en sont aperçus, sa garde lui a été retiré. Elle était à l'hôpital quand des gens l'ont adoptés. À ses quinze ans, ils mourraient tout les deux, dans un accident. La jeune fille, ne voulant pas reconnaître une vie où elle serait à nouveau maltraitée, décida de vivre dans la rue. Chaque jour, elle se battait pour vivre, pour échapper au dealer qui essayait de lui refiler de la drogue. Mais un homme lui demanda de venir travailler dans sa boite, lui promettant qu'elle aurait un toit, qu'elle aurait chaud. Elle accepta. Et jusqu'à ses dix-huit ans, elle était stripteaseuse et prostituée. Pas une seule fois, elle n'a touchée à la drogue. Elle en ai très fière, mais lors de sa première fois, elle n'était pas réellement consentante. Et puis, un jour elle est partit dans la nuit. Elle avait assez d'argent et elle a débarqué à Colombia.


Parle nous bien, parle nous encore :
 



DERRIÈRE L'ÉCRAN

Prénom/Pseudo Chou.
Âge Quinze ans
Activité 7/7, mais je RP selon mon travail (a)
Impression Je le trouve un peu trop clair :/. Mais j'aime bien le cintexte
A tu signé le réglement ? Oui 🇸🇨
Le code
Spoiler:
 



Dernière édition par M. Alexandra Stones le Sam 18 Déc - 10:15, édité 8 fois
Alaska L. Stonesavatar Féminin Popularité : 33
Arrivée dans le campus : 18/12/2010
Réputation : 0

Identity card
ma deuxième famille :
chiche de faire un rp? : YES √
jeracontemalife.com :
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 5:48

T’endors pas c’est l’heure de mourir.



    Il était écrit que Muse Alexandra Stones naitrait aujourd'hui. Qu'elle verrait le jour le vingt-et-un juin dix-neuf- cent quatre-vingt douze à Londres. Enfin, c'est là qu'elle est née. maintenant qui connait ses origines ? Personne. Elle ne connaîtra jamais ses racines. Ses parents voulaient un enfant, mais pas une fille. Alors, quand elle avait trois mois elle fut abandonné devant un orphelinat à Londres. D'où venait-elle ? Était-elle née ici ? Personne ne le sera jamais. Personne ne s'intéressa à son histoire. Rien n'avait d'importance. Elle était une enfant comme une autre. Elle avait été abandonné par ses parents dans un orphelinat. C'était des choses qui arrivaient. Les autres ne l'aimaient pas. Déjà bébé, elle était détestée. Parce qu'elle s'appelait Muse. Le prénom de sa maman. Mais elle le détestait. Elle préférait Alexandra. Stones n'est pas son véritable nom de famille. En tout cas, c'est celui inscrit sur sa carte d'identité. Elle a tout appris avec une jeune fille de dix-sept ans. Elle a été sa « maman ». Quand, elle faisait un cauchemar, elle l'appelait, elle. Agatha était sa mère de substitution. C'est elle qui lui a apprit à marcher, à parler, à devenir propre. Les autres femmes n'avaient pas le temps de s'occuper de la petite fille. Elle n'avait pas le temps, mais surtout elle ne voulait pas. Elle refusait les enfants trop jeunes, mais là, elles n'avaient pas eu le choix. Quand elle commença à comprendre, Alex passa par la fameuse étape du « pourquoi ça ? Pourquoi si ? », au grand malheur de Agatha car Muse voulait savoir où était ses parents. Elle voulait savoir ça avant de poser une autre question.

    Alexandra Agatha ! Pou'quoi papa et maman, y sont pas là ?
    Agatha Ils sont en vacances, mon cœur. Ils viendront te chercher quand ils rentreront à la maison.
    Alexandra Pou'quoi y sont en voyage ?
    Agatha Parce que c'est comme ça.

    Boudeuse et mécontente de cette réponse, la petite fille tourna le dos à Agatha, croisant ses bras sur sa poitrine et se mit à bouder. La jeune femme éclata de rire et l'attrapa par la taille la faisant voler. La petite fille se retrouva assise sur les genoux de son mentor.

    Agatha Tu me boudes ?

    La petite fille lui fit un grand sourire où il manquait quelques dents. Agatha sourit, attendrit par cette enfant au destin déjà tracé et déjà bousillé. Elle savait qu'Alex ne serait pas heureuse. Elle ne connaissait pas ses parents et à par elle, personne ne l'aimait. Pourtant c'était une petite fille extraordinaire qui ne demandait qu'un minimum d'attention. La directrice vient vers Agatha, alors que la fillette était assise au milieu de la pièce et qu'elle jouait avec ses jouets, seule.

    Directrice Agatha. Il y a un homme qui souhaiterait adopter Alexandra. On lui a un peu expliqué qui tu étais pour elle, et il aimerait te rencontrer. Es-tu d'accord ?
    Agatha Oui, bien sûr !

    La jeune fille était d'accord pour discuter avec cette homme. Après tout, il était question d'Alexandra, la petite fille qu'elle considérait comme sa petite soeur. Ou comme cet enfant qu'elle avait perdu. Elle se leva et alla prévenir Alex, qui lui demanda si son papa et sa maman venaient la chercher. Agatha l'embrassa sur le front et partit dans le bureau. La directrice referma la porte et assis face à son grand bureau en liège, se tenait un grand homme, environ la trentaine avec des cheveux noirs coupés très court.

    Directrice Monsieur Patch, je vous présente Agatha. Agatha est la jeune fille qui a pour ainsi dire élevée Alexandra.
    Agatha Enchantée monsieur.

    Elle tendit sa main, mais l'homme la regarda comme si elle avait un troisième oeil. Étrangement, son comportement ne lui aspirait pas confiance. Si elle pouvait l'empêcher d'obtenir la garde de sa protégée, elle le ferrait.

    Monsieur Patch Parle-moi de la petite.

    La jeune fille haussa un sourcil. Déjà il la tutoyait, et elle n'aimait pas du tout le regard qu'il posait sur elle. La directrice la regarda l'oeil mauvais. Elle connaissait Agatha et cette dernière avait plutôt intérêt à se tenir à carreau.

    Agatha Alexandra n'est pas le genre de petite fille turbulente. Elle m'écoute plutôt bien et elle est très gentille. Par contre, elle déteste qu'on l'appelle Muse.

    Elle se tut, certaine d'en avoir trop dit. Elle regarda la directrice qui la congédia. Elle savait que la petite partirait. Elle n'avait pas réussit à la sauver. Cet homme ne lui aspirait pas confiance. Pas du tout. Une petite tornade lui rentra dedans, alors qu'elle essuyait ses larmes.

    Alexandra Qui y'a Agatha ?
    Agatha Je crois que tu vas rentrer chez toi, ma grande.
    Alexandra C'est v'ai ? Mais tu vas veni ave moi ?
    Agatha Oui, c'est vrai. Non, Muse. Je suis trop grande. Dans un an, je serais une adulte et on ne veut pas de moi. Tu vas partir toute seule avec ton papa.

    Ce mot lui arracha la bouche. Cet homme n'était pas son père et il ne le sera jamais. Alex fondit en larmes dans les bras d'Agatha, alors que la directrice sortait avec monsieur Patch, un sourire radieux sur le visage.

    Directrice Au revoir, monsieur. Et à demain.
    Alexandra C'est toi mon papa ?
    Monsieur Patch Oui.

    L'homme sortit de la pièce et la fillette renifla.

    Alexandra Il est pas beau.

    Agatha rigola et embrassa la tempe de sa petite protégée. Elle l'aimait comme on peut une aimer soeur. C'était sa petite soeur et on allait lui enlever. Elle se promit de veiller sur elle, quoi qu'il arrive. La directrice lui demanda d'aider la fillette à préparer ses maigres petites affaires. Avant d'aller dormir, Agatha lui donna un collier. Un petit cœur, et elle lui fit promettre qu'elle ne l'enlèverait jamais. C'était un cadeau de sa mère et elle y tenait. Mais elle voulait qu'Alex ait un souvenir d'elle.

    Agatha Promets-moi que jamais tu ne quitteras ce collier, que tu le garderas toujours avec toi ! Promets-moi que tu ne m'oublieras jamais petite Alexandra.
    Alexandra P'omis. Ze t'aime Agatha.
    Agatha Je t'aime aussi ma chérie. Très très très fort.

    Elle l'embrassa sur la tempe et la serra contre elle. Demain est un autre jour, demain est un nouveau départ.


Je n’ai pas peur de mourir, j’ai peur de ne pas avoir assez vécu.



    Le lendemain était arrivée trop vite. Agatha n'avait pas vue la matinée passée. Elle avait aidée la petite à préparer tous ses sacs. Les autres enfants les surveillaient, se demandant ce qu'elles faisaient. Le jeune femme aida la fillette à s'habiller correctement. Il faisait froid et ce n'était pas vraiment un temps à sortir sans écharpe, bonnet et gants. Elle essuya les larmes de la petite fille. Elle n'avait pas envie de la voir partir. Ni pleurer. Elle la prit dans ses bras. Elle avait une boule dans la gorge et les larmes au bord des yeux.

    Agatha Tout ira bien, Alex. Il t'aimera beaucoup, tu seras heureuse.
    Alexandra Mais ze veux que tu viennes. Ze veux pas y aller tout seule.
    Agatha J'aurais aimé venir ma chérie, mais je ne peux pas. C'est ton papa pas le mien.

    Alaska étouffa des pleures dans le cou de la jeune femme. Elle aussi pleurait à présent. Elle avait mal. Elle la laissait partir, alors qu'elle n'aimait pas cet homme. Il ne lui aspirait pas confiance. On toqua contre la porte et la directrice entra. Agatha resserra sa prise sur Alexandra. Monsieur Patch était derrière elle.

    Directrice Alexandra, dit au revoir à Agatha, tu dois partir.
    Alexandra Ze veux pas ! Ze l'aime pas lui !
    Monsieur Patch Allez ne fais pas l'enfant ! Viens ici !

    Il l'arracha à Agatha alors que celle-ci essayait de se rattraper à l'enfant. La petite hurlait. Elle ne voulait pas partir, elle ne voulait pas laisser sa seule amie. Elle détestait cet homme. Elle se mit à lui frapper le torse et il l'immobilisa. La directrice lui donna un calmant. Agatha avait déjà quitté la chambre. La petite se calma et finit par s'endormir.

    Directrice Je suis désolée, d'habitude elle est très calme.

    L'homme hocha la tête. Il lui importait peu les humeurs de cet enfant. Sa femme voulait d'une fille. Sauf qu'elle était morte, il y a une semaine. Mais pour lui rendre hommage, il a décidé d'adopter une enfant. Sauf que c'est pas son truc. Il ramena la petite Alexandra chez lui et l'enfer commença.

    Quand l'enfant ouvrit les yeux, elle avait froid et faim. Elle se roula en boule et les larmes coulèrent sur ses joues. Agatha lui manquait. Pendant longtemps, elle avait été son seul repère, sa seule amie, c'était l'unique personne qui se souciait d'elle. Et là, elle n'avait plus personne. Elle était chez quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Et qu'elle n'aimait pas. Elle avait un mauvais pressentiment. Même si elle était jeune, elle avait comprit qu'elle ne verrait jamais son papa et sa maman. La porte s'ouvrit violemment la faisant sursauter.

    Daniel Tu es enfin réveillé ? C'est pas trop tôt ! Maintenant descends, c'est l'heure de manger !

    La petite se tira de son lit. L'homme avait parlé fort et elle avait peur. Il l'arrêta sur le seuil de la chambre et la regarda. Il lui attrapa le menton et la força à relever le visage. Ses larmes coulaient toujours. Une claque partit. Un corps heurta la sol. La brûlure se fit ressentir et un filet de sang glissa sur son menton, laissant une marque sur le plancher. La première d'une longue série. Il la releva, la tirant par les cheveux sans aucune délicatesse.

    Daniel Maintenant que tu es chez moi, je T'INTERDIS de pleurer ! Si je vois une de ces putains de larmes sur tes joues, je te jure que je t'en tourne une. Et la claque que tu viens de te prendre en pleine gueule ne sera rien comparé aux autres ! C'est clair ?

    Elle hocha la tête. Elle était terrorisée et elle avait mal. Mais elle ne devait pas pleurer. Elle n'avait pas le droit. Pourtant une larme lui échappa. Elle releva le visage, mais il était déjà partit. Elle entendit le cliquetis de la porte. Il l'avait enfermé. Elle ne mangerait pas ce soir. Une larme roula sur sa joue se mêlant au sang qui s'échappait de sa lèvre. Elle se hissa sur son lit et laissa sa tête tomber sur l'oreiller. Elle ferma les yeux et s'endormit.

    C'est ainsi que Muse grandit. Pas un seul jour ne passa sans qu'elle ne pense à Agatha. Jamais elle ne l'oublia. Ce qu'elle ignorait c'est que la jeune femme la voyait tout les jours. Elle a même été sa prof de français au collège. Elle voyait la petite fille qu'elle avait aimé arriver avec des cicatrices, des bleus, des contusions sur son si beau visage, et elle ne pouvait rien faire. Elle savait que c'était ce Patch qui la frappait. Elle trouvait l'enfant maigre. Mais elle ne disait rien. Elle ne voulait pas avoir et créer de problèmes. Alors, elle laissait l'enfant se faire frapper. Ça lui brisait le coeur. Elle en a discuté avec la principale. Elles ne pouvaient rien faire. Elles ont prévenus les autorités et quand les policiers ont débarqués chez Patch, l'enfant n'était pas là. Toute cette histoire détruisait Alexandra. Elle souffrait. Physiquement et mentalement. Elle était complètement enfermée dans son monde. Elle n'avait pas d'amies. Elle n'avait personne. Elle n'aura jamais personne.


Un jour quelqu’un ma dit « garde là pour toujours », c’est le « toujours » qui me pose problème.



    La vie n'est pas un cadeau. Enfin pour certains. Pour d'autres elle est rose remplie de bisounours et de lapin bleu dans un monde merveilleux où les papillons chient des paillettes. L'enfer d'Alex s'arrêta le jour de ses quatorze ans. La police avait débarqué, alors qu'il était sorti cherché des drogues. Il l'avait trouvé par terre, inconsciente. Quand elle avait ouvert les yeux, elle était à l'hôpital.

    Alexandra Qu'est-ce que je fais là ?

    Alex avait beaucoup de mal à parler et sa gorge la brûla. Surpris, le médecin se retourna et la dévisagea. Il lui tendit un verre d'eau. Il savait que sa gorge la brûlait probablement.

    Médecin Et bien bon retour parmi nous mademoiselle Stones. Vous venez de passer un mois dans le coma. Votre tuteur est en prison pour détention de drogues, trafic d'armes et violences sur des enfants.
    Alexandra Comment il a réussit à m'adopter avec tout ça ?
    Médecin Apparemment il a commencé après votre adoption. Il y a deux personnes qui souhaiteraient vous voir. Je peux les faire entrer ? Ce sont vos nouveaux tuteurs. Enfin d'après madame Fitzpatrick.

    La jeune fille hocha la tête. Elle était fatiguée et son bras la brûlait. Il l'avait frappé avec une ceinture et elle savait qu'elle resterait marqué à vie. Elle savait que son corps n'arriverait à se régénérer à cette endroit là. Pas après tout les coups qu'elle avait eu. Après l'enfer qu'elle avait vécu. Elle sentit une larme glisser le long de sa joue. Elle était fatiguée de vivre. Une porte se ferma lentement et deux personnes âgées apparurent face à elle.

    Vieil homme C'est toi Muse ?
    Alexandra Alex. Je déteste mon prénom. Je préfère le deuxième.
    Vieil homme Nous sommes Adam et Maria. Nous avons entendu parler de toi, alors que ma femme venait passer des examens. Elle a été battu par son père et elle sait ce que c'est. Nous n'avons pas eu pitié de toi, mais te voir allonger sur ce lit, avec ton histoire nous a décidé à t'adopter.

    Maria s'avança vers la jeune Alexandra. Elle releva les yeux vers ceux embués de la vieille dame. Une immense douleur se lisait dedans. Elle savait que c'était son reflet au même âge. Elle aurait toujours mal. Rien ne guérira sa plaie.

    Maria Tu auras toujours mal, mais un jour tu trouveras quelqu'un qui pansera tes plaies, et la douleur sera amoindrie.

    Alexandra bougea sa tête et l'appuya sur la peau de la vieille femme. Cette dernière fit glisser ses doigts dans ses cheveux bruns. Elle connaissait cette douleur. Elle aussi avait cru mourir, puis elle avait rencontré Adam. Son médecin. Et ses blessures étaient devenus moins grande. Elle avait reprit confiance. Alex ferma les yeux et finit par s'endormir, sereine pour la première fois de sa vie.

    Ce n'est qu'une année plus tard que Maria et Adam moururent. La jeune femme organisa les funérailles. Elle avait mal. Elle avait trois piliers importants de sa vie. D'abord Agatha, puis Maria et Adam. Elle n'avait pas envie de retourner au foyer. Elle ne voulait pas retourner chez des gens qu'elle n'aimerait pas. Elle a plié bagage, ses deux tuteurs lui ayant laissé de l'argent à leurs morts, elle avait de quoi vivre pour un petit moment. Pourtant, elle choisit la vie dans la rue. Elle ne voulait pas utiliser ses économies maintenant. Alors elle vécu dans la rue. Elle lutta tout les jours contre des hommes qui voulaient l'agresser, contre ceux qui voulaient l'engager dans des boites de striptease. Contre la drogue, contre la mort. Elle luttait. Tout les jours, été comme hiver. Pourtant, quand elle a eu dix-sept ans, elle ne savait plus quoi faire. Elle ne savait plus comment vivre dans la rue. Elle avait de plus en plus froid la nuit. Elle n'aimait plus les coins sombres où elle pouvait aller en paix. Alors qu'elle était assise sur un trottoir et qu'elle attendait que le sommeil l'emporte, elle entendit une voiture s'arrêter face à elle. Une porte claque et un homme apparut devant elle.

    Homme Tu fais quoi là ?
    Alexandra Je sais pas. Tu veux quoi ? Les putes c'est à côté.
    Homme Elle m'intéresse pas. Je cherche des filles comme toi, pour travailler pour moi. Au faite, je suis Antonio.
    Alexandra J'aurais quoi en échange ?
    Antonio Un toit sur la tête, de la nourriture dans l'estomac, et tu n'auras plus froid l'hiver.
    Alexandra J'accepte.
    Antonio Ok. Monte.

    Alexandra ramassa ses affaires et elle monta dans la voiture. Elle sentait mal ce coup là. Très mal. Elle ignorait qu'elle venait indirectement de se vendre au diable.

    Antonio Tu es toujours vierge ?
    Alexandra Pourquoi ?
    Antonio Parce que pour être prostituée faut mieux ne plus être vierge.

    Alex ferma les yeux et retient ses larmes. Elle venait de faire une connerie et elle le savait.


La mort est paisible, simple. C’est beaucoup plus difficile de vivre.



    Sa vie n'était plus qu'un semblant de rien. Elle avait été quasiment violé pour sa première fois et à chaque client, elle se sentait sale et son traumatisme augmentait de plus en plus. Elle avait affreusement peur des hommes et à chaque fois, elle voulait que tout se termine rapidement. Elle avait mal. Même voir leurs regards sur son corps quand elle dansait lui donnait la nausée. Elle avait à présent dix-huit ans et ne voulait qu'une chose partir à tout jamais et ne plus revenir à Londres. Alors un soir, elle prit toutes ses affaires, tout ce qu'elle possédait et elle partit. Elle avait assez d'argent n'ayant jamais touché à la petite fortune que lui avait laissé ses anciens tuteurs, et dans la nuit elle se rendit à l'aéroport. Elle savait ce qu'elle risquait, mais elle ne supportait plus cette vie. Elle était arrivée à l'aéroport, et les gens la regardaient passés. Elle fuyait et ça se voyait. Il y avait deux comptoirs. Un avec une femme, l'autre avec un homme. Elle ne réfléchit pas et se dirigea vers celui de l'hôtesse.

    Alexandra Bonsoir.
    Hôtesse Désolée, mademoiselle, mais veuillez passer à côté, je ferme.
    Alexandra NON ! Je ne peux pas, je vous en supplie.
    Hôtesse Je suis navrée, mais je viens de finir mon service. Veuillez aller voir mon collègue.
    Alexandra Pitié, je ne peux pas. Je vous en supplie.

    Alexandra avait les larmes aux yeux. Elle les plongea dans ceux de l'hôtesse qui y lut une immense douleur. Elle ne savait pas d'où venait cette jeune adulte, mais elle ne semblait ne pas pouvoir aller à côté. Son regard était un mélange de terreur, d'espoir et de crainte. Elle soupira et se rassit.

    Hôtesse Bien. Où voulez-vous aller ?
    Alexandra N'importe où. Un vol où il reste de la place et qui part le plus rapidement possible. La destination n'a aucune importance !
    Hôtesse Colombia ?
    Alexandra C'est parfait !

    L'hôtesse enregistra la jeune anglaise qui surveillait les hommes à côté d'elle. Quand elle récupéra son billet l'hôtesse la regarda dans les yeux.

    Hôtesse Bon vol et bonne chance. J'ignore ce que vous avez vécu, mais ça n'a pas du être tout rose.

    Alexandra lui sourit. Elle récupéra le peu d'affaires qu'elle avait et alla les faire enregistrer. Après de longues heures de vols, elle se posait sur le sol Américain à Colombia. Là, elle allait démarrer une nouvelle vie, avec de nouveaux rêves et de nouveaux espoirs. Et pourquoi pas, cet homme qui lui apprendra à ré-avoir confiance envers les hommes ?


Dernière édition par M. Alexandra Stones le Sam 18 Déc - 10:22, édité 6 fois
Alaska L. Stonesavatar Féminin Popularité : 33
Arrivée dans le campus : 18/12/2010
Réputation : 0

Identity card
ma deuxième famille :
chiche de faire un rp? : YES √
jeracontemalife.com :
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 6:06

coucou, je te souhaite la bienvenue sur ce supermegagigatropexcellent forum.(a)bien sûr que tu peux réserver la KristensexySteward, je vais de ce pas le faire. si tu as des questions le staff est là pour toi :D n'hésite surtout mais surtout pas à te connecter sur la chatbox pour une ambiance du tonnerre et de gros délires. BIG BIG KISS I love you
Athéna-Cass G. Wrightavatar Féminin Popularité : 194
Arrivée dans le campus : 24/10/2010
Réputation : 0
QG : Colombia ♥

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 6:08

:fou: WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAATSON *Se reprends*

TOI ! Tu me réserve unsuperliendelamortquimangedesbonbonspourriesparcequ'onlevitbienoupasdutoutenfaite :nameoh: *Respire*. Sinon, je tape un scaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaandale !
Alaska L. Stonesavatar Féminin Popularité : 33
Arrivée dans le campus : 18/12/2010
Réputation : 0

Identity card
ma deuxième famille :
chiche de faire un rp? : YES √
jeracontemalife.com :
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 6:13

* prends son air de snobinarde tout en regardant ces onglets manucarisés *
Mouais, pourquoi pas, il faut que je regarde dans mon agenda * toussote ; euh hum euh hum..*
nan mais bien sûr que je te le réserve ce lien
delamortquituegrandmerequiavaitmissonstringrougepréféréavecdespaillettesquelleaavalercestpourcaquelleestmouru. (a)

et puis si tu veux pas, je te fais manger des asticots avec une soupe aux cheval, avec des morceaux d'os. et je demanderais à vodka,mondada, de te donner un coup de sabots dans ton gros derrière (a)

-> chatbox tout de suite :)
Athéna-Cass G. Wrightavatar Féminin Popularité : 194
Arrivée dans le campus : 24/10/2010
Réputation : 0
QG : Colombia ♥

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 6:17

Mon derrière n'est pas gros, NAMAIOH !
Et puis vue que tu vas me faire manger je sais quoi avec je sais pas qui, je sais pas si je vais venir sur la CB !
Alaska L. Stonesavatar Féminin Popularité : 33
Arrivée dans le campus : 18/12/2010
Réputation : 0

Identity card
ma deuxième famille :
chiche de faire un rp? : YES √
jeracontemalife.com :
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 6:22

alors de un, tu es juste enveloppée * out * de deux, je suis la chef (a) alors, tu fais ce que je te dis xD I love you
Athéna-Cass G. Wrightavatar Féminin Popularité : 194
Arrivée dans le campus : 24/10/2010
Réputation : 0
QG : Colombia ♥

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 7:21

¤ HOLA ALEXANDRA & BIENVENUE A TOI !

> Han, comment je dépote tout :love2: *out*
> Jolie citation et belle présentation pour jeune femme bien canon ! 😄
> Toi aimer fouet ? Si oui, toi à moi ! Tant pis pour Athéna :bravo: *vengeance powa*
> Bon plus sérieusement, bon jeu parmi nous et on se retrouve en rp avec notre lien orgamiscomortelledelamortquidepotetoutsamèreenstringdeguerremillitaire que bien entendu, on aura x)

Deamon L. Blessingtonavatar Masculin Popularité : 26
Arrivée dans le campus : 30/10/2010
Réputation : 0

Identity card
ma deuxième famille : adventure people
chiche de faire un rp? : NOP ✖
jeracontemalife.com :
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 7:24

*Rougit*
N'exagère pas, non plus. Tu est plus canon que moi (a)
Je peux fouetter et pleins d'autres trucs aussi 9
Moi à toi, alors ! 36
Et je veux ce supermégagigaultrasupertocdelienquidéchirelestringdemamèrequemagrandmèreàporteravecdesmotifsmilitairesdessusparcequeçafaitplusbeau qu'on aura ensemble 32
Alaska L. Stonesavatar Féminin Popularité : 33
Arrivée dans le campus : 18/12/2010
Réputation : 0

Identity card
ma deuxième famille :
chiche de faire un rp? : YES √
jeracontemalife.com :
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 7:26

espèce de salaud (a) je t'aime quand même parce que tu sais bien que toi et moi, c'est pour la vie 60 cette grosse vache ne fait pas le poids contre notre amouuur (a) -> OUUUT
Alex ; fais gaffe à toi parce que dans cette ville, des choses étranges se passent, des gens disparaissent, d'autres meurent..
Athéna-Cass G. Wrightavatar Féminin Popularité : 194
Arrivée dans le campus : 24/10/2010
Réputation : 0
QG : Colombia ♥

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 7:34

Je n'ai pas peur de ça !
Si je veux tu piquer ton mec, je le ferrai 😄

Et puis on sait que c'est toi, qui les tuent tous !
Alaska L. Stonesavatar Féminin Popularité : 33
Arrivée dans le campus : 18/12/2010
Réputation : 0

Identity card
ma deuxième famille :
chiche de faire un rp? : YES √
jeracontemalife.com :
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 8:50

    « La mort est paisible, simple. C’est beaucoup plus difficile de vivre. » et ton titre. bordelium épouse moi. autant je ne suis pas spécialement fan de kristen, mais la, tu a prise que des icons que j'aime d'elle I love you bienvenue, petite stroumphette mignonne. bonne chance pour la fin de ta fiche et je te souhaite de bien t'amuser parmi nous ♥️

_________________


On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu’il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d’entre nous, les déterminés s’accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver...
Maïa-Alix. Y R-Cunningham
SEXYMAÏADMIN
avatar Féminin Popularité : 333
Arrivée dans le campus : 23/10/2010
Réputation : 0
QG : COLUMBIA ♥

Identity card
ma deuxième famille : adventure people
chiche de faire un rp? : YES √
jeracontemalife.com :
Voir le profil de l'utilisateur http://cruelintentions.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 10:18

Maïa, je t'épouse quand tu veux 32

Voilà, fiche finie 17
Alaska L. Stonesavatar Féminin Popularité : 33
Arrivée dans le campus : 18/12/2010
Réputation : 0

Identity card
ma deuxième famille :
chiche de faire un rp? : YES √
jeracontemalife.com :
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 10:24

MA ALEEXXX CHERIE I love you je te valide, bon, tu sais tout ce que tu dois faire, ta fiche de lien, de topic itout itout I love you N'OUBLIES SURTOUT PAS NOTRE LIEN SINON, JE TE TRUCIDES I love you
Athéna-Cass G. Wrightavatar Féminin Popularité : 194
Arrivée dans le campus : 24/10/2010
Réputation : 0
QG : Colombia ♥

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 10:28

Merci mon chaton 8
Oh uiiiiiiiiiiiiii, j'oublie pas :fou:
Tu vas me kicker si j'oublie, c'est ça ? Hein avoue-le ? 10
Alaska L. Stonesavatar Féminin Popularité : 33
Arrivée dans le campus : 18/12/2010
Réputation : 0

Identity card
ma deuxième famille :
chiche de faire un rp? : YES √
jeracontemalife.com :
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Sam 18 Déc - 10:29

tu as tout compris mon canari -> rime Razz I love you
Athéna-Cass G. Wrightavatar Féminin Popularité : 194
Arrivée dans le campus : 24/10/2010
Réputation : 0
QG : Colombia ♥

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. » Dim 19 Déc - 3:37

    j'aime ta fiche ♥ amuse toi bien parmi nous.
    je locke.

_________________


On essaie de se dire que la réalité vaut mieux que le rêve. On se persuade qu’il vaut mieux ne pas rêver du tout. Les plus solides d’entre nous, les déterminés s’accrochent à leurs rêves. Il arrive aussi qu’on se retrouve en face d’un rêve tout neuf qu’on avait jamais envisagé. Un jour on se réveille, et contre toute attente, l’espoir renaît, et avec un peu de chance on se rend compte, en affrontant les événements, en affrontant la vie, que le véritable rêve, c’est d’être encore capable de rêver...
Maïa-Alix. Y R-Cunningham
SEXYMAÏADMIN
avatar Féminin Popularité : 333
Arrivée dans le campus : 23/10/2010
Réputation : 0
QG : COLUMBIA ♥

Identity card
ma deuxième famille : adventure people
chiche de faire un rp? : YES √
jeracontemalife.com :
Voir le profil de l'utilisateur http://cruelintentions.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. »

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Muse Alexandra Stones ღ « La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La douleur de la montagne.» Quel sont les moyens de gagner des Master Stones ?» Fiche technique ; Muse sait aussi se battre... Quand elle veut ... [EN COURS]» La douleur s'efface [PM] [ avec Faith]» Alexandra a 35 ans
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE MIRACLE DE LA GRANDE AVENTURE COMMENCE :: . DOSSIERS D'INSCRIPTIONS, SVP. :: . ACCEPTÉ, BIENVENUE PARMI NOUS.-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit